• Accueil
  • Témoignages
  • Une fondation pour honorer le souvenir d’une mère et combattre la maladie d’une sœur
  • Une fondation pour honorer le souvenir d’une mère et combattre la maladie d’une sœur

    PUBLIÉ LE 05/09/2018 à 14H34

    Créée en 2005 par quatre frères et sœurs en mémoire de leur mère, la Fondation Marie-Ange Bouvet Labruyère concentre aujourd’hui son action sur le soutien à la recherche sur les maladies neurodégénératives. Sébastien Bouvet, l’un de ses créateurs, a accepté de témoigner pour nous :

    « Quand nous avons créé la Fondation Marie-Ange Bouvet Labruyère, nous n’avions à l’époque pas d’objectif particulier, si ce n’est honorer la mémoire de notre mère et prolonger les actions de mécénat qu’elle a menées tout au long de sa vie auprès de nombreuses associations caritatives.

    L’objet de la fondation était alors très généraliste : culture, aide aux personnes en détresse, éducation… C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle nous avions choisi la Fondation de France comme fondation abritante : le fait de couvrir tous les domaines du mécénat.

    Depuis 2011, nous avons donné à notre fondation un axe dominant, à savoir la recherche médicale sur la sclérose en plaques, maladie neurodégénérative très handicapante, dont est atteinte notre sœur Sandrine.

    Nous avons conclu un partenariat avec l’Institut du Cerveau et la Moelle Épinière à travers lequel nous finançons chaque année un prix d’un montant de 20 000 €, décerné dans le cadre des Prix Médicaux de la Fondation de France, et destiné à financer les travaux d’un jeune chercheur sur les maladies de la myéline, dont la sclérose en plaques.

    Ce prix donne une visibilité à notre action, et permet chaque année d’honorer de façon vivante et différente le souvenir de notre mère, tout en développant la connaissance de la maladie de notre sœur.»

    Haut
    de la page